Vous êtes ici

Les métiers du végétal en Pays de la Loire

Le pôle Végépolys s'inscrit dans la continuité d'une tradition séculaire. Une dynamique qui se poursuit. Mise en perspective.

Aujourd'hui, les jeunes envisageant leur avenir dans le domaine du végétal ont le choix entre près de 25 formations supérieures en Pays de La Loire. Pour toute une palette de métiers faisant appel à la haute technologie, à l'informatique, aux automatismes, à la biologie... Cette offre riche s'appuie sur une longue histoire.
Tout commence au XVIIème siècle. A cette époque, les plates (barques à fond plat) transféraient les plantes du jardin de Nantes à celui de Paris. Les capitaines rapportaient de leurs voyages autour du monde graines et plants aux apothicaires de Nantes, qui les envoyaient ensuite à Paris. Comme des « conquêtes végétales ». En chemin, certains de ces trésors ont été semés ou bien plantés au fil de la Loire, en Anjou, dont le climat et les sols sont propices à l’horticulture. Près de 150 ans plus tard, les colporteurs fleuristes de l'Oisans traversent la France depuis les Alpes pour se fournir en graines et plantes et ensuite les vendre dans toute l’Europe. Dans le même temps, dès la fin du XIXème siècle, les pépinières angevines voient le jour. La mise en place d'une économie horticole était en route...
La recherche s’est développée tout au long du siècle dernier. Dans les années 1970 et 1980, l'enseignement supérieur sur le végétal à Angers a été mis en place. SAPHO a vu le jour, premier projet de partenariat entre recherche publique et pépinières. En 2005, Végépolys a été labélisé Pôle de compétitivité à vocation mondiale. « Végépolys, c'est un carrefour, explique Jean-Luc Gaignard, de Terre des Sciences, Centre de Culture Scientifique Technique et Industriel (CCSTI). C'est un lieu qui permet la rencontre entre les chercheurs, les entreprises et les étudiants, pour innover. »
Une dynamique d'autant plus forte qu'elle ne date pas d'hier.

L.Salters

Infos complémentaires

Plus d'informations sur le pôle Végépolys : terre-des-sciences.fr

Ajouter un commentaire