Vous êtes ici

Plantes à parfum, aromatiques ou médicinales

Les plantes aromatiques et médicinales bénéficient tant à l’industrie pharmaceutique qu’à l’industrie alimentaire.

Un des points particuliers de l'ITEIPMAI : la diversité de ses travaux sur l'utilisation des plantes.

Vous n’avez jamais entendu parler de la camomille d’Anjou ? Abondante dans la région de Chemillé, à mi-chemin entre Cholet et Angers, elle est devenue un des symboles de la capitale angevine, aujourd’hui considérée comme une des capitales des plantes médicinales en Europe avec une centaine d’espèces produites (bleuet, souci, reine des prés, angélique, pensée sauvage, sauge officinale…). Ce n’est sans doute pas un hasard donc si Chemillé abrite l’Institut Technique Interprofessionnel des Plantes à parfum, Médicinales et Aromatiques (ITEIPMAI). Il regroupe, sur un site irrigué de 12 ha, terrains d'expérimentation et laboratoires. L’Institut comprend un autre centre situé dans le sud, à Montélimar.  L'ITEIPMAI se consacre au développement de la production des plantes à parfum, aromatiques et médicinales pour les utilisations de diverses industries : pharmaceutique et phytopharmaceutique, alimentation animale, agroalimentaire, cosmétique, parfumeries fine et fonctionnelle.
En parallèle, l’ITEIPMAI anticipe des possibilités de nouvelles productions. L’Institut a été par exemple le premier à proposer des variétés d’artichaut cardan et mélisse très riches en antioxydants, notamment pour répondre aux attentes des marchés pharmaceutiques mais aussi alimentaires.
L.Salters

Infos complémentaires

L'ITEIPMAI est l’organisme professionnel français de recherche finalisée qualifié par le Ministère de l'Agriculture, pour la filière plantes à parfum, aromatiques et médicinales.

Ajouter un commentaire