Vous êtes ici

Des yeux pour “eye tracker”

Voter avec ses yeux... L’idée vous semble saugrenue ? Pour Patrick Le Callet, chercheur à l’Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes (IRCCyN), ce n’est plus qu’une question de temps.

Ce scientifique est l’un des spécialistes de l’“eye tracking”, traduisez par “suivi du mouvement des yeux” et ses applications. Relativement récente, cette technologie permet de mieux savoir comment un sujet appréhende une situation en observant de très près le comportement de son regard. Reportage à la loupe avec Patrick Le Callet.

Eyetracking

En fonction de la manière dont nous scrutons une situation, les chercheurs peuvent déterminer et comprendre de quelle manière nous regardons avant d’agir. Le principe est donc d’enregistrer le parcours oculaire puis de le décrypter. A l’intérieur de ces lunettes, se trouvent plusieurs émetteurs de signaux infrarouge et une minuscule caméra infrarouge pour chaque œil. Ces caméras enregistrent de façon indirecte les mouvements des pupilles. La cornée, la partie bombée des yeux devant la pupille, renvoie les reflets des signaux infrarouge émis, qui sont à leur tour captés par les caméras. La position du regard est déduite de celle de la pupille par rapport au reflet. © Région Pays de la Loire – Maxence Gross

Ajouter un commentaire