Vous êtes ici

Petite histoire du calcul numérique intensif

Grande ou petite histoire ? Si on prend au pied de la lettre la notion de calcul intensif, l’histoire récente retient d’abord la seconde guerre mondiale.

C’est à cette période que les premières machines d’envergure - ancêtres des mésocentres d’aujourd’hui - virent le jour. Le film du réalisateur norvégien Morten Tyldum, The imitation game, a récemment raconté l’histoire vraie (bien que très romancée) du génial mathématicien Alan Turing. Il a largement contribué au décodage de l’Enigma, la fameuse machine de codage de l’armée allemande. Chaque matin, l’armée allemande donnait la météo et passait ses instructions à ses sous-marins, notamment dans l’Atlantique. Pour les alliés, le décodage de ces messages était devenu un enjeu crucial. Turing réussit à mettre au point un calculateur (il occupait toute une grange !) pour passer au crible les innombrables possibilités de codes. Aujourd’hui, le mathématicien est perçu dans l’histoire des sciences comme l’inventeur de l’ordinateur.

Mais avant lui, des civilisations avaient déjà imaginé des systèmes très performants pouvant effectuer rapidement de grandes quantités de calculs. Comme les multiplications par “jalousie”. Inventé par les arabes à l’époque du Moyen-Âge, le système consiste à poser des chiffres dans des cases divisées par des diagonales. Dans les grandes lignes, l’opération consiste à faire des additions entre ces cases pour au final obtenir des opérations de multiplications assez complexes. Plus ancien : au IIIème av JC, les chinois utilisaient des baguettes à calculer. Le système permettait même non seulement d’effectuer des opérations de base mais aussi des extractions de racines. Contrairement à une idée reçue, le fameux boulier (qui ne fait son apparition que vers le XIIème siècle) n’est pas l’apanage des chinois. Les Etrusques, les Romains, les Indiens et même les Grecs auraient eu des sytèmes de bouliers. Laissant penser que ces premiers systèmes de “calcul intensif” dans l’histoire avaient été inventés un peu partout de manière indépendante.

L.Salters

Infos complémentaires

A lire : Intenses calculs, intenses recherches

Ajouter un commentaire