Vous êtes ici

Algoroute, du bitume avec des microalgues

Biobitume © Algoroute

Déjà utilisées pour produire du biocarburant, du plastique ou des cosmétiques, les microalgues sont présentées comme une alternative sérieuse au pétrole. Dans cette perspective, des microalgues ont été utilisées pour la première fois afin de réaliser du bitume.

Ce biobitume a été créé dans le cadre du projet Algoroute, porté par des chercheurs de l’Université de Nantes et de l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar). Pour y arriver, ils ont mélangé des algues et de l’eau sous pression, jusqu’à l’obtention d’un liquide noir et visqueux proche du pétrole classique. Et les similarités ne se limitent pas à son aspect, puisque le biobitume reprend les mêmes propriétés que le pétrole : “Liquide au-dessus de 100°C, il permet d'enrober les agrégats minéraux ; viscoélastique de -20 °C à 60 °C, il assure la cohésion de la structure granulaire, supporte les charges et relaxe les contraintes mécaniques”.
Des tests doivent maintenant être menés pour étudier la tenue de ce biobitume dans le temps, et la rentabilité du procédé avant de le voir, peut-être, recouvrir nos routes.

Retrouvez toutes les vidéos sur la WebTv de l'Université de Nantes

Infos complémentaires

Bio-bitumes : des routes vertes à base de micro-algues ? - Université de Nantes
Détail du procédé de transformation (En) - Sustainable Chemistry & Engineering
Suivre l'avancée du projet Algoroute - Algoroute.fr

Ajouter un commentaire