Vous êtes ici

Des champignons marins pour fabriquer les médicaments de demain

En région Pays de la Loire, les chercheurs du laboratoire Mer Molécules Santé explorent les estuaires et les côtes à la recherche de nouvelles espèces de champignons marins. Ils y ont récemment découvert une molécule qui pourrait aider à lutter contre certains cancers.

Champignon marin baptisé Penicillium ligerum. © MMS

Leur mission : « la connaissance et la valorisation de la chimiodiversité marine ». Au sein du laboratoire Mer Molécules Santé, une équipe de chercheur étudie les substances issues d’organismes marins et leurs applications possibles dans le domaine de la santé, de la cosmétique ou de la nutrition. Explications en images avec Yves-François Pouchus, directeur du labo.

Les champignons marins

Les pieds dans la vase, ces trois chercheures du laboratoire Mer Molécules Santé effectuent des prélèvements. Elles collectent des champignons marins. Largement méconnus du grand public, ces champignons sont partout : dans l’eau de mer ou dans les vases des zones aquacoles. Ces sédiments sont en effet très riches en matière organique, nourriture préférée des micromycète saprotrophes, des champignons qui se nourrissent de matière en décomposition. © Pole audiovisuel Université de Nantes

Infos complémentaires

Laboratoire Mer Molécules Santé MMS

Le laboratoire Mer Molécules Santé étudie la vie des écosystèmes des côtes et des estuaires. Objectif : mieux connaître le fonctionnement de ces milieux marins et des organismes qui y vivent. Ce gros laboratoire compte plus d’une centaine de chercheurs et de techniciens. Ils se répartissent entre Nantes, Angers, Laval et Le Mans.

Ajouter un commentaire