Vous êtes ici

D’où vient le parfum de la rose ?

La rose est utilisée pour son parfum depuis l’Antiquité par les parfumeurs et l’industrie cosmétique. Si l’on connait aujourd’hui les centaines de molécules qui composent son odeur, deux questions demeurent : comment sont synthétisées ces molécules chez les roses et pourquoi certaines roses ne sont-elles pas parfumées ?

Extraction de pétales de rose © Université Jean Monnet, Saint-Etienne, A. Cheziere

L’odeur typique de rose est attribuée principalement aux molécules de la famille des monoterpènes. Jusqu’à présent, on pensait qu’il n’existait qu’une seule voie de biosynthèse de ces monoterpènes, faisant intervenir des enzymes de la famille des terpènes synthases. Les travaux de recherche, menés par une équipe de St Etienne dans le cadre d'un réseau national de collaboration auquel a participé l’Institut de recherche en horticulture et semences (Inra, Agrocampus Ouest, Université d’Angers), ont permis de découvrir une nouvelle voie en faisant intervenir cette fois-ci une enzyme appelée nudix hydrolase (RhNUDX1). Ce type d’enzymes nudix hydrolase pourtant connu chez tous les êtres vivants n’avait encore jamais été associé au parfum. Plus intéressant encore, les scientifiques ont aussi montré que les roses non parfumées n’expriment pas le gène RhNUDX1.

Publiés dans la revue Science le 3 juillet 2015, ces résultats permettent d’expliquer pourquoi de nombreuses roses sont dépourvues de parfum, comme les roses coupées destinées au bouquet : ces fleurs n’expriment pas le gène RhNUDX1. La découverte de ce gène permet donc d’envisager son utilisation comme marqueur durant la sélection des rosiers, de manière à avoir assurément des bouquets de roses parfumées !

Infos complémentaires

Communiqué de presse de l'INRA : L’origine inattendue du parfum de la rose

Ajouter un commentaire