Vous êtes ici

Des vêtements producteurs d’électricité made in Nantes

Lancé par 4 étudiants, LightMove consiste à mettre au point des vêtements intelligents. Fabriqués à partir de générateurs piézoélectriques, ils produiront de l’électricité avec les mouvements du corps. Le projet a été distingué lors du concours « i-Lab - 2e prix Pépite - Tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant » organisé par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Equipe LightMove - Vêtements lumineux

Comment recharger son téléphone portable quand il n’y a pas de prises secteurs ? Voilà l’interrogation qui a amené 4 étudiants Charlotte, Pierre-Yves, Tangui et Théodore* à lancer le projet LightMove. Il fait partie des 23 meilleurs projets lauréats du concours national « i-Lab - 2e prix Pépite - Tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant »** parmi 451 candidatures. Les 4 étudiants entrepreneurs remportent un prix de 10 000 €. « Etre récompensé après être passé devant un jury d’experts ça nous motive vraiment à poursuivre, se réjouit Pierre-Yves, étudiant ingénieur à l’Ecole des Mines. Et le prix de 10 000 euros est un coup de pousse très important pour un projet industriel comme le nôtre.» LightMove va développer une  « gamme de vêtements intelligents ». Ils utiliseront les mouvements du corps pour produire de l’électricité et recharger une batterie amovible. La technologie de LightMove repose sur une innovation : des couches minces piézoélectriques souples. « Les matériaux piézoélectriques ont la propriété de produire de l’électricité lorsqu’ils sont soumis à une contrainte mécanique : pression, étirement, pliage. La contrainte crée une différence entre les charges positives et négatives ce qui entraine une impulsion électrique » explique Charlotte, étudiante en physique. Très Minces (20 micromètres d'épaisseur), légers, souples et peu coûteux à fabriquer, ces « micro-générateurs de courants électriques en forme de films flexibles » ont été développés par des chercheurs de l’Université de Nantes***.

 

« LightMove intéresse également la police et l’armée »

 

Destinés principalement aux sportifs, les vêtements LightMove prendront la forme de brassards et de genouillères. « C’est là qu’il y a le plus d’énergie à récupérer, souligne Pierre-Yves. Mais, LightMove intéresse également la police et l’armée. Pour ces derniers, on imagine créer un vêtement entier. » Lancé en septembre 2014 lors du concours « Entrepreneuriales 2015 » en Pays de la Loire, le projet nantais rentre aujourd’hui dans sa phase de prototypage. « On ne sait pas encore  le nombre de bandes piézoélectriques souples dont nous auront besoin ni la puissance qu’auront nos vêtements. Nous ne sommes qu’au début des tests. L’objectif minimal est qu’une heure de course recharge 25% d’une batterie. » Prochaine étape pour les étudiants entrepreneurs ? Trouver les financements. « Il nous faut beaucoup d’argent pour concevoir le premier exemplaire. Heureusement, le prix Pépite nous offre une grande crédibilité auprès des financeurs. »

 

LightMove : le teaser

Retrouvez toutes les vidéos sur la WebTv de l'Université de Nantes

 

*Charlotte Remy, étudiante en master 1 de Physique à l'Université de Nantes, Pierre-Yves Chassain, étudiant ingénieur en 2e année à l'Ecole Centrale de Nantes, Tangui Picart, étudiant ingénieur en 2e année à l'Ecole des Mines de Nantes, et Théodore Zaghian, étudiant en Master 2 à l'Ecole de Management de Normandie.

 

**Lancé par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le concours national  i-Lab vise à faire émerger des projets de création d'entreprises de technologies innovantes. Il récompense les meilleurs d'entre eux grâce à un soutien financier et un accompagnement adapté.

 

*** Ces générateurs ont été développés au sein du laboratoire IETR dans le cadre du projet de recherche N-air-J.

Kogito.fr

 

Infos complémentaires

Les systèmes piézoélectriques permettent de produire une énergie verte et renouvelable. Avec le développement de nouveaux matériaux piézoélectriques de nombreuses innovations dans le domaine voient actuellement le jour : une télécommande sans pile alimentée par la pression sur les boutons, un pavé qui génère de l'électricité lorsque l'on marche dessus, des routes qui récupèrent l'énergie dégagée lors de nos déplacements...

Ajouter un commentaire