Vous êtes ici

La Semaine du Cerveau à Nantes : mieux comprendre notre organe le plus complexe

Rencontrez des spécialistes des neurosciences ! Du 14 au 20 mars à Nantes, la Semaine du Cerveau vous invite à mieux comprendre les subtilités de cet organe qui commande nos pensées, nos mouvements, nos émotions…

Les nouvelles technologies ont-elles un effet sur notre sommeil ? Peut-on soulager l’addiction au jeu à l’aide de bobines et d’aimants ? Comment les « big data » améliorent-elles le traitement des maladies neurologiques ? Réponses du 14 au 20 mars à Nantes dans le cadre de la Semaine du Cerveau. Gratuit et grand public, cet événement se déroule simultanément dans une trentaine de villes françaises et une soixantaine de pays. L’occasion de rencontrer des chercheurs en neurosciences et de découvrir les progrès de la recherche dans ce domaine. A Nantes, les maladies neurologiques et leur traitement seront au cœur des discussions. Grands défis actuels de la biologie et de la médecine, celles-ci représentent un tiers des maladies en Europe. Le 1er rendez-vous de la semaine est fixé le 14 mars à l’amphithéâtre Denis Escande. Le professeur Pierre-Antoine Gourraud évoquera ses travaux sur l’analyse des « big data1 » et la médecine personnalisée lors d’une conférence. Ce généticien travaille sur une application informatique de traitement de données cliniques et biologiques (MS BIOSCREEN) destinée aux patients atteints de maladies complexes affectant le système nerveux comme la sclérose en plaques. Cette maladie auto immune2 provoque des troubles moteurs et cognitifs (mémoire, raisonnement, concentration) qui différent chez les patients. Un traitement adapté à chacun nécessite donc de nombreuses données génétiques et neurologiques.

 

Traiter l’addiction au jeu par des impulsions électromagnétiques ?

 

Thérapie expérimentée au CHU de Nantes, la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) sera au cœur de la deuxième manifestation de la Semaine du Cerveau à Nantes. Lors de la conférence « Cerveau et addictions » programmée le 16 mars à l’amphithéâtre Denis Escande, le docteur Anne Sauvaget expliquera le fonctionnement et le potentiel de cette technique testée pour le traitement des addictions au jeu. Indolore et déjà utilisée pour traiter la dépression ou la schizophrénie, celle-ci consiste à envoyer des impulsions électromagnétiques au niveau du cortex frontal (zone du cerveau impliquée dans la prise de décision, la planification et les émotions) afin de stimuler les neurones et de modifier les dysfonctionnements du cerveau impliqués dans les addictions. « Même si on est toujours dans une phase expérimentale, les résultats sont prometteurs, indique la psychiatre. Notre hypothèse est que la rTMS permet de réguler la production de la dopamine, la "molécule du bonheur ". »

 

Le 18 mars, une demi-journée dédiée aux lycéens se déroulera à l’amphithéâtre de la Faculté de médecine de Nantes. Ce dernier rendez-vous s’articulera en 3 parties. Dans un premier temps, le professeur Corinne Huchet fera une présentation des études post-bac pour travailler dans les neurosciences : de la thèse pour les chercheur aux BTS et DUT pour les techniciens de laboratoire. Deux doctorants de l'Université de Nantes parleront ensuite de leur recherche sur les lymphocytes, les cellules du système immunitaire, et leur rôle dans les maladies neurologiques. Enfin, après un quiz sur les neurosciences, la journée se conclura avec les interventions de deux spécialistes du sommeil dans le cadre de la 16eJournée du sommeil.

 

1 Ensembles de données volumineux difficile à traiter avec les outils classiques de gestion de base de données.

2 Maladie provoquée par le dysfonctionnement du système immunitaire qui attaque les cellules du système nerveux.

 

 

 

Ajouter un commentaire