Vous êtes ici

Voyage au cœur des cellules grâce aux microscopes à fluorescence

Confocale, TIRF, FLIM, biphotonique… Ces différentes techniques de microscopie permettent aux scientifiques d’observer le monde cellulaire. Leur point commun ? Elles utilisent les propriétés fluorescentes des molécules. Excursion en images dans l’univers du très petit.

Découvrez le diaporama ci-dessous :

Voyage au cœur des cellules

« La microscopie à fluorescence est très sensible et permet la détection de plusieurs molécules simultanément » explique Laurence Dubreil, responsable de la composante bio-imagerie de la plateforme APEX (UMR703, INRA Oniris) « Ce phénomène est possible grâce aux fluorochromes, des molécules capables d’absorber de la lumière puis de restituer immédiatement cette énergie sous forme d’une lumière à la longueur d’onde plus grande ». Les fluorochromes peuvent être chimiques mais également naturels. On en trouve par exemple dans les racines de muguet (Convollaria majalis) dont la coupe transversale représentée ici sert de référence pour régler des microscopes à fluorescence. © MicroPICell, Inserm UMS016

Infos complémentaires

A lire
Ailleurs sur le web
Ailleurs sur le web

 

Ajouter un commentaire