Vous êtes ici

Comment réduire le bruit en ville ?

Imaginer des revêtements de chaussée moins bruyants, prévoir la propagation du bruit dans un bâtiment ou cartographier des environnements sonores : les travaux du Laboratoire d'Acoustique Environnementale (LAE) de l’Ifsttar visent à reposer nos oreilles, surtout en zone urbaine.

Considéré comme une nuisance par deux Français sur trois, le bruit a un impact démontré sur la santé : troubles du sommeil et de l’apprentissage, stress, hypertension… A Nantes, le Laboratoire d'Acoustique Environnementale (LAE) de l’Ifsttar travaille à réduire l’exposition aux nuisances sonores de la population, en particulier en milieu urbain. Ses recherches s’articulent autour de 3 questions : comment se génère le bruit ? Comment se propage-t-il et comment le représenter ? 

bruit en ville

Kogito.fr

Réduire le bruit à sa source : c’est l’un des axes de recherches explorés au LAE. Les chercheurs analysent en particulier les émissions acoustiques générés par le trafic routier et ferroviaire comme le crissement des freins à disque des trains. « On travaille surtout sur le bruit de roulement et de motorisation des voitures, des poids lourds et des scooters » détaille Judicaël Picaut, le directeur du laboratoire. Ses équipes s’intéressent notamment aux interactions entre les pneus et la chaussée. Finalité : optimiser la texture et la porosité des revêtements de chaussée pour qu’ils soient moins bruyants. « Plus il y a d’air dans le revêtement, plus le son est absorbé, un peu comme dans de la laine de verre » précise le directeur. - © Ifsttar

Infos complémentaires

Lire aussi
Ailleurs sur le web

 

Ajouter un commentaire