Vous êtes ici

Des micro-algues dans les réservoirs !

Une filière d'avenir

Actualité scientifique
Le projet permettra par exemple de produire en masse les biocarburants de 3e génération © Service photo/Université de Nantes

Le projet Défi-µAlg va permettre d’intensifier la recherche dans un domaine qui s’annonce prometteur.

Vous ne le savez pas encore, mais d’ici quelques années, l’odeur du pétrole aura peut-être disparu des stations-services. Et pour cause. La substance que nous mettrons dans nos moteurs ne sera sans doute plus du pétrole mais du carburant à base de... micro-algues. L’image ne choque plus tant que ça. Avec le réchauffement climatique et la fin annoncée des ressources fossiles, les micro-algues constituent une filière crédible de biocarburants. D’autant plus que leur culture ne grignote pas sur les parcelles de terres cultivables. Ce qui n’est pas le cas du colza, du tournesol, du soja  et du palmier à huile qui ont en partie intégré les filières biocarburants. Pour intensifier la recherche dans ce domaine, le projet Défi-µAlg vient d’être lancé. Une initiative de recherche dans le domaine de ces biocarburants dits de “troisième génération” (après les huiles et les déchets végétaux). 
Porté par l’Université de Nantes - à travers son laboratoire de Génie des Procédés Environnement Agro-alimentaire (GEPEA), en collaboration avec le CNRS, l’Ecole des Mines de Nantes et l’ONIRIS, Défi-µAlg a pour objectif de mettre en place une plateforme “recherche et & développement”. Plus exactement, un démonstrateur. Dans les faits, l’installation sera constituée de bassins où seront cultivées les micro-algues. Le site sera installé à Saint-Nazaire et devrait servir d’ossature à un “technocampus des micro-algues” avec le département génie des procédés et bioprocédés de l’école polytechnique de Nantes et une pépinière d’entreprises. Le projet, d’un coût global de 3,5 millions d’euros, sera définitivement lancé par la construction de l’infrastructure et des locaux de recherche qui s’y attacheront. Une initiative qui boostera la recherche locale en biocarburants. La région met le turbo !  
 
L.S.

 

Commentaires

Portrait de TAUPIAC Vanessa
de TAUPIAC Vanessa (non vérifié), le sam, 23/11/2021 - 11:41

Bonjour,
Etudiante, je travaille actuellement sur un mémoire s'intitulant "Le traitement et la valorisation des micros-algues", je souhaiterai savoir si il serait possible d'obtenir plus d'information sur ce projet, les actualités et les évolutions du projet, avec éventuellement des photos.

Merci d'avance.

Ajouter un commentaire