Vous êtes ici

Faire du canoë sur Mars !

Une rivière coulait sur la planète rouge

Actualité scientifique
L'équipe scientifique (mission spatiale Curiosity) a déterminé que le cours d'eau devait couler sur plusieurs kilomètres à une vitesse comprise entre 0,2 et 0.75 mètre par seconde
L'équipe scientifique (mission spatiale Curiosity) a déterminé que le cours d'eau devait couler sur plusieurs kilomètres à une vitesse comprise entre 0,2 et 0.75 mètre par seconde. © NASA/JPL-Caltech/MSSS

La mission Curiosity continue d’étonner : il y aurait eu des cours d'eau sur Mars. Une équipe de l’Université de Nantes a participé à cette découverte.

C’est un petit cours d’eau, qui ne vous serait sans-doute même pas arrivé aux hanches. Mais depuis quelque temps il met une partie de la communauté scientifique en émoi. "Cela faisait longtemps que l’on soupçonnait qu’il y avait eu des écoulements d’eau sur Mars, raconte Nicolas Mangold, géologue au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de l’Université de Nantes (LPGN). Mais aucun rover n’avait pu le prouver."
C’est chose faite grâce à Curiosity, la mission martienne. Spécialiste de la planète rouge sur laquelle il travaille depuis une dizaine d’années, Nicolas Mangold a co-signé, à la fin du printemps dernier, une publication importante dans la revue de référence Science. Il fait partie des équipes qui suivent de très près la progression lente et méthodique de la mission. Grâce à la ChemCam, un équipement d’analyse laser des roches embarqué sur le rover, les chercheurs ont pu identifier un conglomérat contenant de l’hydrogène. "Cela veut dire qu’il y avait des minéraux hydratés”, renchérit le chercheur. Le conglomérat en lui-même est formé de galets, transportés par la rivière, assemblés par du sable et de l’eau. Ce cours d’eau situé dans le cratère Gale, sans-doute vieux de plus de trois milliards d’années, n’a pas encore de nom. Il se trouve tout près de l'objectif ultime de la mission, le mont Sharp. 
Et au milieu coule une rivière... Les conditions d’apparition de la vie étaient-elles pour autant réunies sur Mars ? Toujours trop tôt pour le dire.
L.S.

Ajouter un commentaire