Vous êtes ici

Jeune fille et vie scientifique en ambition

Des vocations à encourager

Actualité scientifique
Les jeunes filles sont encouragées à investir notamment les métiers de l'industrie © Région Pays de la Loire

Fin 2012, les lauréates du Prix de la vocation scientifique et technique (PVST) ont reçu leurs prix. Un encouragement pour des parcours déjà bien engagés.

« J'ai fait un bac technologique, option sciences technologiques du vivant, pendant lequel j'ai fait un stage à l'ONF. Ça m’a permis de découvrir la gestion forestière. Du coup j’ai entamé cette année un BTS de gestion forestière ». C’est Anne Gardes qui parle. La jeune Mayennaise, pas encore vingt printemps, a déjà un parcours derrière elle. Elle est l’une des lauréates du Prix de la vocation scientifique et technique (PVST) décerné fin 2012 à des jeunes Ligériennes décidées à entamer une carrière dans un métier scientifique. « Je voudrais m’installer en Finlande où la forêt est très présente », ajoute Anne. 
L’objectif  de ce prix : encourager les jeunes femmes à se lancer dans des études scientifiques et techniques. Que ce soit dans l’enseignement supérieur long (universités, écoles d’ingénieurs…) ou court (IUT, brevets de technicien supérieur…), les filles représentent en moyenne moins de 40 % des effectifs. Le prix, créé en 1991, doit donc constituer un encouragement et vient récompenser des démarches déjà bien engagées. 
« Ces jeunes femmes ont la force et la volonté de se spécialiser dans des domaines très masculins : elles n'ont pas froid aux yeux !,  confirme Annick Le Ridant, déléguée régionale aux droits de la femme et à l’égalité. Vous en avez qui doivent se battre déjà à la maison face à leurs parents. Ce n'est pas facile pour une jeune fille d'aller dans des directions "hommes", on leur demande "mais qu'est-ce que tu vas faire là » ?
Près de 200 dossiers ont été soumis. 66 projets ont été retenus cette année. De l’avis général, les motivations étaient très affirmées pour chacun d’entre eux. Point important, l’excellence académique n’est pas l’unique critère. « Il y avait aussi parmi les lauréates des jeunes filles qui en terminale avaient autour de 11 ou 12 de moyenne », précise Annick le Ridant. C’est bien l’ensemble de chacun des projets qui est pris en compte.
Chacune des lauréates a reçu un chèque de 1 000 euros. Un encouragement à tenir le parcours.
 
L.S.

Informations complémentaires

  • Prix de la vocation scientifique et technique des filles

Ajouter un commentaire