Vous êtes ici

Mieux réparer le coeur

Une nouvelle approche de régénération cardiaque

Actualité scientifique
Deux équipes de l'Inserm à Nantes ouvrent des perspectives thérapeutiques encourageantes sur l'utilisation de cellules souches © Patrice Latron / Inserm

Deux équipes nantaises viennent de publier une étude encourageante sur l’utilisation de cellules souches suite à des infarctus du myocarde. Des travaux publiés dans la revue en ligne PLoS ONE à la fin du mois de décembre.

Même si l’on se remet d’un infarctus du myocarde, les dégâts sont bel et bien là. Le cœur est touché dans ses fonctions. Comment alors, limiter les conséquences d’un tel accident ? Pour tenter de répondre à cette question, deux équipes nantaises ont associé des cellules souches à un hydrogel. Une fois injecté dans le cœur, la fonction cardiaque s’en trouverait améliorée.  Dans les faits, un infarctus conduit à une perte irréversible de l’activité contractile du muscle cardiaque. Rétablir une bonne activité du muscle reste très compliqué. Pour les chercheurs, il s’agit de trouver des solutions permettant d’accélérer le processus de réparation du muscle. Depuis plusieurs années, l’équipe de Patricia Lemarchand, de l’Institut du Thorax (Inserm UMR1087 - Université de Nantes), exploite la piste des cellules souches provenant de la moelle osseuse pour régénérer le tissu cardiaque en post-infarctus. Problème : utiliser des cellules souches seules ne suffit pas. L’équipe s’est donc tournée vers le Laboratoire d’ingénierie ostéo-articulaire et dentaire (LIOAD, Inserm UMR_S 791 - Université de Nantes). L’équipe de Jérôme Guicheux y est spécialisée dans les biomatériaux. Et notamment des hydrogels à base de cellulose pour la réparation du squelette à l’aide de cellules souches.  En combinant leurs efforts, les deux équipes ont effectué des essais chez le rat. Une fois injecté, l’hydrogel crée un micro-environnement dans le myocarde favorable à l’implantation des cellules. Elles stimulent notamment la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et donnent même naissance à de nouvelles cellules cardiaques fonctionnelles.

L.S.

Informations complémentaires

Ajouter un commentaire