Vous êtes ici

Trois planétologues nantais mis sur orbite

L’Union astronomique internationale vient de baptiser trois astéroïdes

Actualité scientifique
Asteroïde Grasset © NASA/JPL/NEAT

L’Union astronomique internationale vient de baptiser trois astéroïdes des noms de trois scientifiques nantais. Une reconnaissance du dynamisme de la planétologie en Pays de Loire.

Grasset, Le Mouélic et Sotin. Ces noms sont ceux de trois chercheurs du Laboratoire de planétologie et géodynamique de Nantes. Depuis le 27 février dernier, ce sont également ceux de trois astéroïdes, tel qu’en a décidé l’Union astronomique internationale. « Ce n’est pas une affaire extraordinaire, car la pratique est courante dans notre communauté », insiste, modeste, Olivier Grasset. Qui ajoute : « Cela traduit néanmoins le dynamisme de notre laboratoire, on le prend donc comme un beau cadeau ! »
Précisément, trois cailloux patatoïdes de quelques kilomètres de rayon découverts entre 1996 et 2001 grâce aux télescopes des observatoires du Mont Palomar, aux Etats-Unis, et d’Hawaï, et portant les numéros 34 708, 54 963 et 58 460. « Comme des dizaines de milliers d’autres, ces trois corps appartiennent à la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, précise le chercheur. Ils n’apparaissent que comme un minuscule point dans le ciel et leurs caractéristiques sont très mal connues. On sait juste qu’ils existent… »
Pour les spécialistes, c’est néanmoins déjà beaucoup. « L’inventaire précis des corps qui composent la ceinture d’astéroïdes permet notamment de mieux contraindre les modèles de formation du système solaire », explique Olivier Grasset. Sans compter que certains d’entre eux pourraient avoir la mauvaise idée de croiser l’orbite de la Terre dans un lointain futur. Ce n’est pas le cas des trois astéroïdes fraîchement baptisés.
Même si l’annonce du baptême des trois astres a eu un impact certain sur leurs découvreurs terrestres !

M.G.
 

Informations complémentaires

Ajouter un commentaire