Vous êtes ici

Le mystère des dunes mugissantes

Désert du Sahara © iStockphoto

Le chant des dunes a longtemps effrayé les hommes. Désormais, il questionne les scientifiques qui aimeraient en percer le secret.

Produit lors d'avalanches de sable dans les déserts chauds, « le chant des dunes ressemble au son d'une corne de brume ou d'un avion bimoteur et peut s'entendre jusqu’à 10 km à la ronde »,  relate Bruno Andreotti, du Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes à Paris. Pour expliquer le chant de ces sirènes des sables, plusieurs théories se confrontent encore. Selon l’une d’elles, le son résulterait d’un effet « tambour » lié à la forme courbe de la dune, qui ferait office de caisse de résonance. Mais cette théorie pose un souci : elle ne permet pas d'expliquer pourquoi le sommet des dunes chante lorsqu'une couche de sable est simplement poussée par les doigts. Une autre théorie met en avant la synchronisation du mouvement des grains de sable : en se déplaçant et en se cognant tous en même temps, ils mettraient l'air situé au-dessus d'eux en vibration à une même fréquence, le tout avec une forte puissante. Pour sa part, Bruno Andreotti penche plutôt pour l'importance de la zone statique de la dune, celle sur laquelle l'avalanche de sable se déplace. « Elle jouerait l'effet d'un miroir : elle  refléterait et amplifierait les ondes sonores résultant de la friction des grains de sable » explique l'expert. Une chose est sûre, le chant des dunes, preuve de la complexité de l’acoustique des milieux granulaires, n’a pas fini de fasciner les scientifiques.

Gaëlle Lahoreau

 

 

Infos complémentaires

  • Ecoutez les chants des dunes sur le site du Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes