Vous êtes ici

Un physicien dans les services de soins

Institut de cancérologie de l'Ouest © Région Pays de la Loire

Trois questions à Albert Lisbona, chef du service de physique médicale à l'Institut de cancérologie de l'Ouest (ICO) René Gauducheau.

Où travaille le physicien médical ? 
 
Il fait partie intégrante des équipes de soins qui utilisent les rayonnements ionisants à des fins diagnostiques et/ou thérapeutiques. La majorité d'entre nous travaille dans les services de radiothérapie, où la réglementation exige notre présence. Nous avons aussi des activités en médecine nucléaire et en radiologie, en particulier en radiologie interventionnelle. Hélas les postes dans ces services sont encore peu nombreux alors que les besoins sont réels. 
 
Quel est son rôle ? 
 
Le physicien médical est le spécialiste de la radioprotection des patients. En radiothérapie, c'est lui qui calcule les doses de rayonnements destinés au patient et valide avec le médecin les quantités nécessaires et suffisantes qui seront ensuite administrées par un manipulateur en électroradiologie. La responsabilité technique des équipements de traitement lui incombe également, comme le calibrage des machines. 
 
Comment devient-on physicien médical ? 
 
La formation est universitaire. Le concours d'accès au Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale (DQPRM) est accessible après un master 2 en physique. L'offre de formation s'est élargie ces dernières années et un tel cursus existe dans 6 villes françaises, dont Nantes via le master 2 Rayonnements Ionisants et Applications (RIA) proposé par l'Université. 

Propos recueillis par Anne Le Pennec
 

Infos complémentaires

  • Consultez le site : Formation Master 2 spécialité Applications et recherches subatomiques