Vous êtes ici

Ressources

Jeunes et plein d'énergie !

Vous avez une idée lumineuse pour amorcer la transition énergétique ? Venez en discuter lors des débats-citoyens qui auront lieu en Pays de la Loire jusqu'en mars 2013.

Industrie alimentaire : un laboratoire nantais chasse le gaspi énergétique

Créée à Nantes en 2010, l’Ecole Nationale Vétérinaire (Oniris) abrite une équipe spécialisée dans les procédés de fabrication alimentaire (le laboratoire Gepea : Génie des procédés environnement - agroalimentaire). Leur  vocation : développer des procédés peu gourmands en énergie pour une industrie agroalimentaire qui en consomme énormément.

Comment mieux stocker l’électricité ?

100 % sciences - Notre avenir énergétique dépendra de notre capacité à développer des dispositifs plus performants pour stocker et restituer l’énergie électrique. A Nantes, l’Institut des matériaux Jean Rouxel (IMN) possède l’une des plus grosses équipes européennes sur cette thématique de recherche.

Les batteries des « Autolib' » développées à l’IMN !

Focus - Depuis l’automne 2011, de nouvelles venues sillonnent les rues de Paris : les « Bluecars » 

Développer une filière économique de l’« hydrogène énergie »

Trois questions à Henri Mora, président de la « Mission Hydrogène » basée à Saint-Herblain en Loire-Atlantique.

Denis Jacquemin, Chimiste

Denis Jacquemin, chimiste au laboratoire Chimie interdisciplinarité, synthèse, analyse, modélisation (CEISAM) et professeur à l’Université de Nantes.

Technocampus EMC², quand la recherche rencontre l'industrie

Le technocampus EMC² regroupe 21 structures sur un seul site près de Nantes. Cette plate-forme unique en Europe est dédiée à la recherche et au transfert de technologies dans le domaine des matériaux composites.

Une éolienne flottante testée au large du Croisic

Pas de résumé

Mohamed Machmoum, Directeur de l'Institut de Recherche en Énergie Électrique de Nantes

Mohamed Machmoum, Directeur de l'Institut de Recherche en Énergie Électrique de Nantes Atlantique (IREENA)

Au coeur de la rose

De la serre au laboratoire de biologie moléculaire, rien de ce qui concerne les fleurs n’échappe aux chercheurs de l’Institut de recherche en Horticulture et Semences, à Angers. De quoi notamment créer les rosiers de demain. 

Pages